Google

User Profile
Tanavolahy S...
Male
Sambava, SAV...

 
Category
 
la vanille de Madagascar 
l'artisanat de SAVA de Madagascar 
le tourisme � SAVA de Madagascar 
 
Recent Entries
 
Archives
 
Links
 
Visitors

You have 221169 hits.

 
Latest Comments
 
Navigation


 
Archives
You are currently viewing archive for March 2013
Posted By Tanavolahy Sambava
 
Posted By Tanavolahy Sambava

Et le feuilleton continue.

Nous avons relaté dans nos post en date du 12/02/2012 intitulés "l'Administration publique régionale, l'application de la loi, le trafic d'influence et la corruption à SAVA", I et II SUITE, le harcèlement subit par des commerçants propriétaires de pavillons en bois en bordure de la RN5 dans le quartier marchand d'Antaimby Nord, à Sambava, région SAVA.  Nous avons rapporté à travers ces deux articles  qu'après une tentative infructueuse d'expulsion illégale par voie de menaces et diverses intimidations, le tristement célèbre milliardaire est revenu à la charge, dans un premier temps, en se faisant accompagner par des hauts fonctionnaires et des élus locaux pour persuader les malheureux commerçants à détruire leurs pavillons et libérer les lieux au motif qu'une construction d'une valeur de plusieurs milliards d'Ar va être effectuée par le propriétaire du terrain adjacent. Après refus des intéressés au bout d'une semaine, le maire de la CU prend la relève en notifiant ces derniers qu'ils seront déménagés dans un vieux locaux isolés  sous prétexte d'un prochain aménagement de canaux de déversement d'eaux de ruissèlement, en se basant sur l'existence d'une flaque d'eau d'environ 2m2 située à l'extrémité de la partie litigeuse

le canal qui passe devant les pavillons est régulièrement entretenu

 les commerçants entretiennent régulièrement le canal qui passe devant leurs pavillons

la flaque d'eau qui sert de motif d'expulsion: devant la propriété d'un milliardaire

la flaque d'eau qui sert de motif d'expulsion

 

 

.   

Or à l'évidence, la stagnation de l'eau de pluie en question, est plutôt due à l'obstruction du canal longeant la propriété d'un autre milliardaire situé juste après l'endroit occupés par les marchands à l'ouest, lequel n'a jamais été inquiété par les autorités municipales et non à ces derniers qui, eux, entretiennent régulièrement le canal qui passe devant leurs stands. De nouveau, les intéressés opposent leur refus de déménager. Survînt alors, une situation burlesque frisant le ridicule et qui risque malheureusement de faire éclater un grand scandale liée à la corruption des responsables locaux mais surtout, hélas, qui fait craindre le pire dans le sens d'une trouble à l'ordre public à Sambava.
Un grand panneau de chantier, aux couleurs bizarres est érigé près de la flaque d'eau et immédiatement après, deux chargements de camion de sable y sont déversés. Et quand on se donne la peine de bien lire les inscriptions sur le panneau, on ne peut pas s'empêcher de poser quelques questions:


 
Posted By Tanavolahy Sambava

 

le panneau de chantier

un panneau qui suscite beaucoup de questions

 

Financement CU de Sambava. quelques temps auparavant, le Chef de Fokontany adjoint a déjà déclaré aux propriétaires des pavillons que Mr Befototo Angelin, celui-là même qui veut faire expulser ces derniers, va financer l'aménagement d'un canal à l'endroit litigieux et ce même adjoint-chef de fokontany est bénéficiaire d'une bicyclette à titre de don de la part de Mr Befototo.

Marché N° 00001/CU/S/VA 13 DU PK 303+500: adopté dans quel cadre de décision, prévu dans le budget municipal? les textes règlementaires sur la passation des marchés publics ont-ils été respectés? quid du cahier des charges?

Objet des travaux:  travaux d'aménagement au PK 303 + 500 de RN5 5A un peu vague quand-même pour définir des travaux de construction de canal de déversement d'eaux de ruissellement. et PK 303 + 5 ne semble pas du tout correspondre à l'endroit désigné.

Délai un mois, du 04 Mars au 02 Avril 2013 jusqu'à ce jour aucun coup de pioche n'est encore entamé et la question est de savoir, vu l'endroit concerné, combien de mètres de largeur et de profondeur sera ce fameux canal pour justifier ainsi l'expulsion intégrale de ces malheureux marchands?

 

Et les marchands, ne sachant plus où s'adresser pour se plaindre de leur cas ont rédigé un long communiqué et se sont présentés à la rédaction de toutes les radios locales pour demander de le diffuser dans le cadre des annonces payantes, mais aucune radio n'a accepté! Quelques unes ont affirmé que le communiqué vise trop clairement les autorités locales. De quoi alors ont peur les responsables de ces radios? Une personne à laquelle les intéressés ont fait part de leur étonnement a affirmé que toutes ces radios sont en situation irrégulière sur le plan administratif et les propriétaires ont alors peur que les autorités les fassent fermer!...tout simplement.

la banderole des marchands à expulser

l'ultime recours

 

Finalement, les commerçants font récours à un ultime procédé vieux comme le monde...la banderole. où il est écrit "TOMPONANDRAIKITRA VOAKOLIKOLY MANAKORONTANA FILAMINAM-BAHOAKA IZAHAY TSY HIALA" ...