Google

User Profile
Tanavolahy S...
Male
Sambava, SAV...

 
Category
 
la vanille de Madagascar 
l'artisanat de SAVA de Madagascar 
le tourisme � SAVA de Madagascar 
 
Recent Entries
 
Archives
 
Links
 
Visitors

You have 335655 hits.

 
Latest Comments
 
Navigation


 
Posted By Tanavolahy Sambava
Antaimby nord

 Antaimby Nord

En 2011, un nouveau locataire d'une propriété privée située au bord de la RN5 à Antaimby nord à Sambava, un milliardaire tristement notoire pour son mépris des autres,  avait écrit au Maire pour  demander à celui-ci de "...chasser les petits commerçants..." (selon les termes utilisés dans la lettre au  Maire) installés devant sa clôture mais qui pourtant, se trouve bien à l'extérieure de son domaine. Le Maire lui avait répondu que ce ne sera possible que quand la commune urbaine aura trouvé un endroit pour réinstaller ces derniers. Après tout, les propriétaires des pavillons concernés sont bien en règle vis-à-vis de la commune quant à l'occupation du terrain.

 Non satisfait le milliardaire envoie un huissier, celui-là aussi affreusement reconnu pour ses méthodes  réputées radicales , muni d'une ordonnance vieille de plus de dix ans portant sur une affaire qui n'a rien à voir avec le cas mis en cause, accompagné d'une horde de policiers, enjoignant les marchands à détruire leurs pavillons dans un délai de moins d'un mois à cette époque-là. Mais ces derniers n'ont pas obtempéré. Le lendemain, chaque propriétaire de pavillon reçoit une convocation à se présenter au commissariat à une heure donnée. Au commissariat, ils sont reçus par l'huissier,  entouré de policiers, leur demandant de signer une promesse de détruire leurs pavillons et quitter les lieux dans un délai de 15 jours, à défaut de quoi,  ils ne ressortiront plus du commissariat mais directement gardés à vue pour un déferrement à Antalaha. Alors paniqués, les pauvres ont signé, n'ayant qu'un seul but en tête, sortir libre de ce bureau sinistre.
Mais une fois rentrés, ces marchands ont rédigé une longue plainte pour "extorsion de signature par voie de menaces et d'intimidations", "faux et usage de faux", "trafic d'influence" et "tortures morales" entre autres motifs, avec les copies de tous les documents de preuves à l'appui, puis l'ont dûment déposé à la Brigade de la Gendarmerie, dont une copie au Maire, une au Chef de Région et une autre au Chef de District. Une copie de chaque est également expédiée à chaque ministère directement ou indirectement concerné, une à la Commission « Sécurité » du Congrès de la Transition  et une autre au BIANCO.
A l'expiration du délai, il ne se passe rien pour l'expulsion, les commerçants sont soulagés, mais depuis, aucune suite n'a été réservée à la plainte qui pourtant, a été signée par une soixantaine de personnes et le milliardaire continue à proférer des menaces aux occupants de l'endroit à chaque fois qu’il en rencontre un isolément.

Qu'importe! se disent les marchands, tant pis si l'affaire est classée,  L'essentiel c'est de ne pas subir le tsindry hazolena de l'expulsion.

Une année est passée et les marchands des pavillons d'Antaimby nord se sentent rassurés et reconnaissants envers les responsables, quels qu'ils soient, qui ont dû  agir quelque part pour faire barrage au grand patron dans son intention de les expulser.     (A SUIVRE)



Bureau de la Région SAVA

 Bureau Région SAVA


 
0 Comment(s):
No Comments are found for this entry.
Add a new comment using the form below.

 
Leave a Comment:
Name: * Email: *
Home Page URL:
Comment: *
   char left.

re-generate
Enter the text shown in the image on the left: *
 Remember Me?
* fields are requried