Google

User Profile
Tanavolahy S...
Male
Sambava, SAV...

 
Category
 
la vanille de Madagascar 
l'artisanat de SAVA de Madagascar 
le tourisme � SAVA de Madagascar 
 
Recent Entries
 
Archives
 
Links
 
Visitors

You have 221155 hits.

 
Latest Comments
 
Navigation


 
Posted By Tanavolahy Sambava

Contrairement  à l'époque de la défunte CAVAGI (Caisse de stabilisation des prix de la vanille et du girofle), la libéralisation du commerce de la vanille a fait naître une multitude de jeunes entrepreneurs émergents, dont la majeure partie sont issus de la population paysanne et rurale, ayant terminés des études financées avec renfort de privation par leurs parents. Il est fréquent qu'un jeune campagnard devenu intellectuel dans la SAVA décide de créer sa propre entreprise dans le secteur vanille,  arrive à nouer des contacts commerciaux avec des clients importateurs et  se transforment progressivement de planteurs en exportateur, à l'échelle de quelques dizaines de kg par envoi. Par ailleurs,  à partir de plus de deux kg, la loi existante et en vigueur n'autorise l'envoi de gousses de vanille à l'étranger qu'à titre d'exportateur.
Avec l'impératif de disposer d'un magasin en dur pour obtenir l'"agrément de magasin" que deviendront ces jeunes exportateurs issus du milieu paysan dont la quantité moyenne exportée n'atteint même pas 500kg répartie sur 6 mois l'an? Plusieurs entreprises disparaitront, mais quelques chômeurs en plus pour renforcer le rang des délinquants potentiels.
Pourtant, il y avait un moment  où j'entendais comme une des principales devises d’un  gouvernement  "L'INCITATION A LA CREATION D'ENTREPRISE". Où en sommes-nous sur  ce sujet?
Si l'arrêté 35 255 / 2013 est donc, appliqué tel quel:
- des petites entreprises créées par des intellectuels paysans, avec la production familiale comme seul capital et leur diplôme comme actif vont disparaitre et une bonne proportion de la population active de la région va se décourager.
- seule une minorité de "gros exportateurs" seront autorisés à exporter. Bien évidemment, leur position leur permettra toutes les latitudes à imposer le prix d'achat au producteur. Un kolkhoze à la soviétique quoi.

 

chapitre7
Tanavolahy Sambava

 
0 Comment(s):
No Comments are found for this entry.
Add a new comment using the form below.

 
Leave a Comment:
Name: * Email: *
Home Page URL:
Comment: *
   char left.

re-generate
Enter the text shown in the image on the left: *
 Remember Me?
* fields are requried