Google

User Profile
Tanavolahy S...
Male
Sambava, SAV...

 
Category
 
la vanille de Madagascar 
l'artisanat de SAVA de Madagascar 
le tourisme � SAVA de Madagascar 
 
Recent Entries
 
Archives
 
Links
 
Visitors

You have 229571 hits.

 
Latest Comments
 
Navigation


 
Posted By Tanavolahy Sambava

vanille de Madagascar
Après des mois d'effervescence causée par le tsunami des prix, lequel a conduit au réveil soudain du  Ministère du Commerce à se pencher sur la filière,  apparemment poussé par un lobby d'acheteurs affolés par la turbulence du marché, du moins au début  mais qui a fini par se rendre compte qu'il s'agit en fait d'un problème d'Etat, en ce sens que cette denrée est parmi les plus grands pourvoyeurs de devises pour le pays, le marché local de la vanille malgache, à cette période d'intersaison 2015-2016 se retrouve dans une situation  d'incertitudes malsaines et surtout bizarrement paradoxale.
En effet, l'on constate d'un coté un important taux de désistement des clients étrangers importateurs qui se traduit logiquement à une forte baisse du volume exporté, ce qui est confirmé d'ailleurs par une nette baisse d'activités des principaux exportateurs de la place. Parmi ceux-ci, il y en a même, et un des plus grands qui, malgré que la vanille soit la base de ses activités, s'est abstenu carrément d'en acheter durant la saison 2015 finissante.

Après diverses mises en scène rythmées par des rencontres par-ci et par-là sous-forme d'assises nationales, de pré-ateliers, vrais ou faux,  tous n'ayant comme ultime but que de faire pression sur la baisse des prix, l'on s'attendait à ce que la tendance se renverse. Mais; contre toute attente, la flambée continue: de 400 000 Ar  en un mois le prix du  kg de la vanille préparée monte à 600 000 Ar! Et il y a réellement et effectivement  des acheteurs. Alors qu'au niveau des exportateurs, les clients refusent d'acheter même FOB à  ce prix-là.

QUI SONT CES ACHETEURS QUI SURENCHERISSENT SUR LE PRIX ALORS QUE LES EXPORTATEURS S'ABSTIENNENT ET OU FINISSENT CES LOTS DE VANILLE TRES CHEREMENT PAYES, ETANT DONNE QUE LES CLIENTS IMPORTATEURS REFUSENT D'ACHETER?

On lit dans les journaux que le volume d'exportation de cette année pour la récolte 2015 sera réduit de moitié "...à cause de la mauvaise récolte!" Foutaises. Qui dit que la récolte 2015 a été moins bonne que celle de 2014? Pas les planteurs producteurs en tout cas. Pourtant, il est en effet vérifiable auprès des services douaniers que le volume exporté jusqu'ici connait une nette baisse par rapport aux années précédentes. Ce qui est à l'évidence confirmé par le ralentissement des activités dans les magasins des exportateurs traditionnels les plus connus, voire l'arrêt total pour certains,  A la place de "parkazy talôha"1 le traditionnel centre de négoce de la vanille qui fonctionne en véritable bourse de la vanille à l'echelle locale, plus aucune gousse ne circule et les célèbres "kobay lava"2 ces petits négociants appelés aussi "commissionnaires" désertent le lieu; signe que la saison 2015 est bel et bien terminée et que la récolte vanillière de 2015 est totalement épuisée.

Par Tanavolahy Sambava


 
0 Comment(s):
No Comments are found for this entry.
Add a new comment using the form below.

 
Leave a Comment:
Name: * Email: *
Home Page URL:
Comment: *
   char left.

re-generate
Enter the text shown in the image on the left: *
 Remember Me?
* fields are requried